Interview : Sylvain Wojak, androgyne, artiste à part entière, ange spirituel.

sylvain wojak - mannequin - androgyne - chapeau - vivre trans

Aujourd’hui, Vivre Trans part à la rencontre de Sylvain Wojak, ange spirituel descendu pour nous sur terre. Assigné garçon à la naissance, cet être de lumière s’est toujours défini comme androgyne, sans artifice et totalement naturel. Il fait tourner les têtes sur son passage et on devine à chaque fois un regard interrogateur des gens qui le croisent. Rempli d’amour, il est parmi nous pour nous délivrer un message..

sylvain wojak - androgyne - ange spirituel - vivre trans

 

Bonjour Sylvain et merci de partager avec les lecteurs de Vivre Trans des moments de ta vie. Tu es androgyne, donc naturel, sans retouches ni chirurgie esthétique, tu as été une égérie de la mode, on te considère comme le dernier vrai hippie de France et tu es très tourné vers la spiritualité. EN GROS. Mais tu en parleras mieux toi même…

 

Pourrais tu te présenter et nous en dire un peu plus sur toi ?

Bonjour à tous, ce ne sera pas facile de parler de moi mais je vais essayer car c’est important de pouvoir transmettre un vécu… Donc j’ai 46 ans, je vis actuellement dans les Alpes et je fais de l’humanitaire ou plus précisément, un don de soi total pour les plus fragiles.

sylvain wojak - androgyne - ange spirituel - humanitaire - vivre trans

 

Comment j’en suis arrivé là ? Eh bien cela a commencé très tôt. À l’âge de 5 ans, suite à une prise de conscience sur l’humanité, j’ai placé dans ma vie une vertu fondamentale qu’est… l’amour. Cette prise de conscience a été faite suite a un évènement dans ma vie qui est la seconde guerre mondiale et le peuple Juif. Sans l’avoir vécu physiquement mais à travers des films ou documentaires. Ce fut pour moi l’horreur absolue et donc il fallait que je comprenne à partir de là ce qu’est la vie de l’homme etc…

L’amour m’a permis d’avoir des réponses autant dans ma vie terrestre que spirituelle.

Et surtout grâce à cela, se connaitre soi. Sans la connaissance de soi, on ne peut avancer sur son chemin de lumière. J’ai su donc très tôt que le bonheur ou l’accomplissement de soi était d’abord et avant tout le service a l’autre, la charité. Pour que cela marche il faut qu’elle soit gratuite, il faut une connexion entre l’esprit et le cœur, c’est la racine même de l’intelligence. Nous sommes des êtres humains, et nous avons besoin dans notre vie de faire sortir notre humanité pour ne pas s’oublier.

sylvain wojak - androgyne - ange spirituel - inspiration - vivre trans

 

À travers tout un apprentissage de vie, des enseignements, je vais pouvoir m’épanouir et affronter le mal où qu’il soit sur terre.

SI VOUS VIVEZ DANS L’ AMOUR ET SI VOUS POUVEZ LE RETROUVER DANS TOUT CE QUE VOUS FAITES, EN LE TRANSMETTANT PAR VOTRE TOUCHER, PAR VOS PAROLES, PAR VOTRE REGARD ET PAR VOS SENTIMENTS, VOUS POUVEZ EFFACER, EN UN SEUL ACTE D’AMOUR, DES MILLIERS D’ACTES INFÉRIEURS.

 

Parle nous un peu de ton enfance…

J’ai eu une enfance très belle avec une famille aimante et qui nous a transmis des valeurs qui nous permettent d’être soi, d’avoir un équilibre psychologique. La famille pour un enfant est la base de son avenir.

Très tôt, mes parents ont compris qui j’étais et à aucun moment ils ont été surpris de mon parcours, j’ai été fidèle a moi-même.

Je suis jumeau monozygote. Le jumeau monozygote est votre double égal et opposé. Un être qui est complètement relié à vous. Un être qui a pris naissance en même temps. Ainsi, vous avez l’aspect féminin de vous-même, et un aspect masculin, pour faire simple. Lors d’une ascension, généralement, vous êtes remis en contact avec l’essence de votre lumière jumelle, moment sublime. C’est ce qui permet cette relation idéale, cet équilibre qui donne ce véritable sentiment d’amour que les personnes recherchent toute leur vie. C’est l’origine des relations amoureuses, du couple. Les personnes dites « normales » ont conscience que quelque part, il doit exister un être, une relation idéale qui correspond à leurs attentes, cela semble tellement naturel.

J’ai grandis avec des choses culturellement tellement belles, que se soit à la télévision avec Candy, la petite maison dans la prairie, des livres avec la comtesse de Segur…

sylvain wojak - androgyne - ange spirituel - champêtre- vivre trans

 

Et ce moment de l’adolescence, difficile pour tous mais l’est-il encore plus lorsqu’on est « différent » ?

Ce n’est pas ce que je fais à mon corps qui me procure le plus grand bien, mais ce que je fais à mon esprit.

J’ai su très tôt qui j’étais et à aucun moment, je n’ai eu un regard sur moi en me posant des questions du style « suis-je une erreur de la nature ». Pour moi, la nature ne se trompe pas et c’est là le piège de la société moderne ! Le fait de ressembler à une fille et le comportement des gens vont, par leurs bêtises, vous amener petit à petit à changer le regard que vous avez sur vous. C’est horrible ! Et pour certains, ils vous poussent à changer de sexe, et là, c’est la catastrophe. Androgynie ne veut pas dire transsexualité.

 

Voici la définition de l’androgyne par Balzac :

D’après BALZAC, l’androgyne fait preuve d’une érudition et de capacités intellectuelles largement supérieures à la moyenne ; se réalisant dans l’amour humain, concret, il n’est cependant pas un ange descendu sur terre, mais un homme parfait, c’est-à-dire un être « total ». En théologie l’androgyne est une étincelle divine, un Don de Dieu et non une erreur de la nature.

J’ai failli tomber dans ce piège et heureusement que j’ai pris conscience de cela. La société a du mal à vous considérer comme un garçon quand vous avez l’apparence naturelle d’une fille, c’est un combat autant intellectuel que culturel.

sylvain wojak - ange spirituel - instagram - vivre trans

 

Mes jeunes années scolaires furent pour moi un apprentissage sur mes camarades de classe, sur le comportement de certains enseignants. J’étais toujours à l’écoute de l’autre, à être disponible. Jamais dans la dualité, l’agressivité mais dans le partage et l’amour. J’ai toujours fait attention à ne pas perdre ni abîmer ces qualités essentielles qui me permettaient d’être et d’affronter aussi les moments qui sont parfois pénibles pour un enfant. Je n’avais aucune violence qu’elle soit verbale ou gestuelle, j’étais dans l’émotion, la compassion en permanence. J’apprenais beaucoup sur moi, sur l’autre, et je pense que l’école est très bonne pour apprendre les premières bases pour vivre dans notre société mais c’est dommage qu’elle s’arrête là. L’école met l’enfant en compétition en lui faisant croire par exemple qu’il faut avoir de l’argent pour être heureux, qu’il y a les nuls qui ne feront jamais rien de leurs vies, en général ils sont au fond de la classe, et le pire ce sont ces classements où on insiste bien sur les 10 derniers de la classe. Elle devrait par exemple enseigner l’humilité car c’est une vertu indispensable dans la vie, elle nous protège de la vanité.

J’ai eu, dès l’âge de 16 ans, des amis beaucoup plus mûrs à mes côtés et intellectuellement jouant un peu le rôle de neuro –psychiatres, des politiciens ou des gens d’une sagesse extraordinaire qui m’ont permis de grandir et de me construire. J’ai arrêté l’école très tôt pour pouvoir réaliser ma vie. L’amour sera mon moteur. L’argent (le profit) ne fera pas partie de ma vie.

sylvain wojak - ange spirituel -androgyne - tahiti- vivre trans

 

Quels étaient tes rêves à ce moment là ?

Mon rêve était d’ouvrir une maison pour accueillir les personnes en détresse. D’ailleurs, mon modèle de vie a toujours été Mère Teresa. C’est une envie vraiment présente depuis l’enfance.

Par exemple, le dimanche était consacré à la famille. Certains week-ends, nous allions manger chez mamie Jeanne où je retrouvais cette ambiance que j’aimais tant, ou bien chez mémé Garcia. Pour y aller, il fallait à l’époque traverser tout Marseille car il n’y avait pas encore de tunnel qui traverse la ville en deux minutes. Ces moments là étaient importants pour moi car je cherchais et comptais les SDF, des personnes sans domicile et très pauvres. Je demandais à ma mère « pourquoi cela ? ».

Un jour, ma mère me demanda pourquoi je cherchais et comptais sur mes petites mains à chaque fois. Je lui répondais qu’il fallait que je sache combien ils étaient pour pouvoir plus tard avoir une grande maison pour les faire vivre avec moi. J’avais 5, 6 ans et cela m’était insupportable et incompréhensible. Un besoin déjà de partager et de se donner aux autres, ce sentiment d’amour à faire partager pour que dans leurs yeux éteints s’allume à nouveau cette lumière que je ne voyais pas.

 

Et pourtant, tu as débuté assez jeune dans la mode…?

J’avais 15 ans, ce fut lors d’une rencontre à Istres avec Jean-Paul Gaultier. Je l’avais croisé par hasard et il m’avait donné son adresse à Paris pour venir le voir. Nous nous sommes rencontré plusieurs fois mais à chaque fois, je mettais en priorité ma vie privée. Je vivais dans l’amour du prochain et cela n’était pas compatible avec une vie d’artifice, une vie où l’être humain est plus une marchandise ou un produit d’apparence.

sylvain wojak - tahiti - androgyne- vivre trans

 

Vers l’adolescence j’ai côtoyé Coccinelle qui a été une amie suite à une élection où l’on m’avait inscrit en tant que sosie de Madonna, que j’ai gagné d’ailleurs… Suite à cela, j’ai monté les marches du festival de Cannes… J’ai rencontré des producteurs et des acteurs mais j’ai vite fuis tout cela… Il faut faire attention à tout ce qui est artificiel et j’ai perdu quelques personnes qui s’étaient fait opérer. beaucoup font cela et se suicident… Le fantasme d’être une femme…

Je voulais être aimé pour ce que je suis et pas pour ce que je représente sur des films ou des photos. La vie de Brigitte Bardot, qui est une intime et dont je suis le clone, m’a aussi éclairé dans cette décision. J’ai aussi monté les marches de Cannes, rencontrer des personnalités… Ce fut très enrichissant malgré mes craintes au départ.

“Sylvain,
Vous êtes l’éclairage indirect de ma vie . Votre Âme ressemble a votre visage , votre Ange est a votre image et votre cœur bat pour l’Amour ! C’est Magnifique . Je vous aime pour tout ce que vous représentez.” Je suis heureuse de vous connaître, car vous portez en vous une bonté et un courage , une foi et un altruisme qui sont Exemplaires. “Quel beau livre , qu’elle ferveur , merci de m’y avoir associée , je suis fier de vous. Je vous aime.
Brigitte Bardot”

brigitte bardot - sylvain wojak - dedicace - vivre trans

 

Mais tu n’as pas fait que ça, tu chantes, tu écris, … Tu es un artiste complet ! Où trouves-tu tes inspirations ?

Tout me vient de mon éveil spirituel. Je n’ai  jamais pu avoir un plaisir ou un épanouissement comparable à celui que j’ai eu avec le Christianisme, avec Jésus, il est l’Amour, la Vérité et le Chemin. Cette révélation vit en moi puisque pour moi, elle est réelle et m’a conduit à écrire pour enfin concrétiser le don de soi et surtout l’amour :

« C’était la révélation de l’amour et lui-même l’a dit : je vous apporte un commandement nouveau, aimez-vous les uns les autres. Ce qui va venir maintenant est un commandement tout à fait nouveau aussi. C’est celui de la force utilisant la raison, donc le pouvoir utilisant la sagesse pour s’établir. »

 

Grandir et prendre conscience et mettre bien sûr en pratique ces valeurs importantes vous donne une force, un équilibre certain pour affronter tout le bordel de notre société. Il est très important d’écouter nos anciens, chaque vie est un exemple et nous apporte toujours une réponse. Prendre conscience très jeune de la chance de n’avoir pas connu la guerre, la faim… Le sacrifice de tous ces hommes et femmes qui se sont battus pour notre liberté et le respect de chaque individu. Il faut savoir se nourrir de tout cela.

 

sylvain wojak - androgyne - vivre trans - instagram noir et blanc

 

L’histoire nous permet d’apprendre et de prendre conscience de ne pas refaire les mêmes erreurs. Certaines Valeurs sont essentielles à un bon parcours. Elles sont en vous, mais on ne vous les a pas apprises. Si vous vous respectez, vous ne serez jamais malheureux. Ce sont par des événements et parcours de vies que nous prenons conscience de ce que nous voulons. Nous vivons dans une société où tout va très vite, par la pensée, les dépenses et les décisions à prendre rapidement, nous ne prenons plus de temps pour nous, à se retrouver, de par la technologie qui maintenant nous coupe des rapports humains directs.

Nous n’avons plus le temps d’apprendre sur son prochain, son conjoint, son voisin. L’effort n’y est plus. Les couples ne prennent plus le temps de se comprendre et la séparation, les divorces deviennent plus faciles et naturels. Essayer de se comprendre, d’accepter la différence permettrait d’enlever certaines peurs comme le racisme en général, d’avoir une richesse de l’esprit par les voyages.

Nous sommes tous différents par nos traits de caractères et notre culture, c’est ce qui fait notre richesse. Ne perdons pas notre humanité, revenons aux choses essentielles que sont la vie, l’amour et le partage. Vous n’apprendrez cela que par votre curiosité et non par l’école qui comme les sports d’équipes, vous enseignera la compétition, le pouvoir et malheureusement le pouvoir de l’argent.

 

Ayez confiance en vous, allumez cette petite flamme qui est en vous et nourrissez la par la pensée positive, par des actes d’amour.

 

 

Tu te définis comme Androgyne, pourquoi ?

L’androgyne est don de Dieu, il ne faut surtout pas s’enlever cela.

“Sylvain,
Je suis bouleversée, je viens de regarder votre documentaire à la TV. Vous savez, je pense que les anciens grecs avaient raison lorsqu’ils disaient que la beauté était la bonté. Vous en êtes un parfait exemple, quand je vois votre film, quand je vois votre lieu de vie, votre façon de vivre et bien les anciens grecs avaient raison, la beauté c’est la bonté. Je suis très fière de vous Je vous embrasse de tout mon coeur.
Amélie Nothomb”

 

Quel est le regard des gens en général à ton égard ?

Le regard sur moi, je n’y fais pas attention dans le sens où je suis très timide et que je ressens cette curiosité des personnes dans la rue. Elle est toujours bienveillante mais parfois cela amène à des situations vraiment rocambolesques ! J’ai décidé de ne plus reprendre les gens qui me prennent pour une fille.

Ce qui est surprenant, c’est que vous avez beau dire que vous êtes un garçon, même en maillot de bain, on vous dit «  elle » !

 

Quelles sont les questions qu’on te pose le plus ?

Tu préfères il ou elle ?

 

As tu déjà envisagé un changement de sexe ? Pourquoi ?

Franchement, je ne me vois pas avec des seins ou être une fille, c’est ça le don de l’androgyne, être en harmonie totale entre le garçon et la fille, que se soit physique ou mentalement. Et de mon point de vue, on mélange deux choses : androgynie et transsexualité. L’androgyne n’est pas la transsexualité et je n’y crois pas du reste , je pense que la nature est parfaite…

J’insiste car c’est important, l’androgynie est de fait naturelle, de naissance et théologiquement, dans la nature même de l’homme ou de la femme.

 

Quels sont tes projets maintenant ?

Mes projets sont de l’ordre de l’amour et donc de humain. Le monde a besoin d’amour…

Il y a 15 ans, Sylvain délivrait déjà un message d’amour et de partage. 

 

As tu un dernier message à partager avec les lecteurs de Vivre Trans ?

L’amour permet de pardonner, se pardonner, enlever toutescharges négatives, la honte, la jalousie, la possession et le pouvoirsur l’autre.Il est à lui seul votre seul remède à la guérison de l’esprit. Ilest avec le temps votre seule récompense, votre seule vérité.

« Le seul chemin qui mène au bonheur est celui du coeur ». Il y a des êtres sur Terre qui sont là pour vous rappeler qui vous êtes lorsque les ténèbres vous entourent, ce sont les anges, ils vous guériront uniquement si vous d’abord, vous avez repris et rallumé votre foi. Les ténèbres ne seront plus et restera votre âme, vous, dans la lumière, resplendissant, ce que vous êtes, nous sommes tous…

Extrait de mon livre “ Journal spirituel d’un ange sur la terre

journal d un ange sur terre - sylvain wojak - androgyne- vivre trans

 

Je vous envoie beaucoup d’amour et de lumière, et vous embrasse tendrement.

 

Pour retrouver Sylvain sur les réseaux, vous avez Facebook, Instagram ou Youtube !

 

 

1 Comment

  1. Je suis tellement fiere de toi tu est tout ce que tu dis dans tes livres ou publications , tu est la bonté meme , j’ai de la chance que tu sois entrer dans ma vie , tu est un ange sur terre , merci a toi avec toute ma gratitude et tout le respect que j’ai pour toi je t’aime 😍

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*