Marie-Claire Brésil : 2 femmes lesbiennes en couverture font le buzz

magazine-marie-claire-bresil-femmes-lesbiennes-vivre-trans-lgbtq

La communauté LGBT, et surtout la communauté gay, sait que le Brésil n’est pas dans les précurseurs de la tolérance quand il s’agit d’homosexualité. Alors, quand le magazine Marie-Claire met en avant sur sa couverture deux femmes qui s’embrassent, celle-ci fait forcément le buzz sur les réseaux sociaux. 

 

magazine-marie-claire-bresil-femmes-lesbiennes-vivre-trans-lgbtq

 

Peut-on y voir un symbole de révolution ? Une envie de faire avancée la cause ? Ou un simple coup marketing ?

 

Un contexte géopolitique tendu

Comme nous le rappelions, la communauté gay n’est pas vraiment en odeur de sainteté au Brésil. Pour rappeler un peu le contexte, il faut parler du président en place actuellement, Jair Bolsonaro. Celui-là qui avait insulté Brigitte Macron. Il faut dire que le monsieur est plutôt conservateur et on ne peut pas vraiment admirer son ouverture d’esprit, tant pour les minorités communautaires que pour les femmes par exemple. 

Ultra conservateur, homophobe, anti-mariage gay, détestant ouvertement les LGBTQ+, … bref il a tout du prince pas charmant. Et dire qu’on est en 2020… Pas chez lui visiblement. Et comme un « bonheur » ne vient jamais seul, il aime mêler religion et politique. On peut le voir notamment avec une de ses campagnes récentes, menée par Damares Alves – pasteure évangélique et ministre des Droits de l’Homme, de la Famille et des Femmes – faisait la promotion de l’abstinence hors mariage pour diminuer le nombre de grossesses précoces (qui explose) et lutter contre le VIH.

Voilà pour le contexte. La couverture du magazine Marie-Claire était donc destinée à faire le buzz dans tous les cas. 

 

Deux femmes qui s’embrassent en couverture du magazine Marie-Claire

Et ça se trouve, Jair Bolsonaro en fantasme la nuit, c’est peut-être pour cela qui rejette tout aussi fort (on peut en rire un peu). En tout cas, l’édition brésilienne du magazine Marie-Claire a décidé de mettre les pieds dans le plat avec sa couverture. Une façon de dire « M**** » au gouvernement actuel. Et on aime ça. 

 

 

Pour son édition de février 2020, le magazine a donc choisi la chanteuse Ludmilla, ultra populaire dans le pays. Une bonne idée en soi. Mais là où la couverture fait le buzz, c’est parce que cette dernière s’apprête à embrasser sa fiancée, la danseuse Brunna Gonçalves, sur la couverture de façon très sensuelle. Chaud bouillant quoi. Et impossible de mal interpréter l’intention de ces deux femmes lesbiennes. 

Ce baiser plein d’amour et d’érotisme a donc enflammé la toile et les réseaux sociaux s’en donnent à coeur joie. Partagé de nombreuses fois sur Twitter, le cliché est vu comme une revendication et un message d’amour. Si la couverture passe bien sur les réseaux, pas dit que cela passe aussi bien chez les membres du gouvernement. Et avec cette couverture polémique, le magazine Marie-Claire fait coup double, autant au niveau marketing et des ventes, que auprès de son public et des minorités communautaires. 

 

marie-claire-bresil-femmes-lesbiennes-vivre-trans-lgbtq-twitter-3

marie-claire-bresil-femmes-lesbiennes-vivre-trans-lgbtq-twitter-2

 

 

 

Des personnalités ont changé le monde pour leur communauté LGBTQ, le magazine Marie-Claire se joindra-t-il à ces démarches revendicatives ? On sait que le monde de la mode est souvent très influente à ce niveau là pour défier les codes et faire évoluer les choses. À suivre donc…

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*