Découvrez 11 jeunes stars non-binaires

11 stars-non-binaires-vivre-trans

Les personnes transgenres voient leur cause avancée avec l’arrivée de nouvelles jeunes célébrités et jeunes stars sur le devant de la scène. Avec la communauté LGBT plus représentée grâce à Netflix notamment sur les écrans, certains n’ont plus peur d’affirmer leur non binarité. Découvrez 11 jeunes stars qui se considèrent comme non-binaires.

 

11 stars-non-binaires-vivre-trans

 

Nous sommes en pleine évolution de notre société et on peut voir les normes changer petit à petit dans certains domaines, en espérant un jour que cela rayonnera partout. Grâce à cette évolution, certaines jeunes stars (et on précise « jeunes » car les anciennes générations ont souvent attendu longtemps pour faire leur coming out, voire jamais) n’ont plus peur de faire sauter les normes fixes du genre masculin ou féminin. 

Exit les vieilles étiquettes dans lesquelles ces stars non-binaires se sentent à l’étroit ou ne se reconnaissent carrément pas. Mettant plutôt l’accent sur la fluidité de genre, ces jeunes célébrités ne veulent plus être reconnues en fonction de leur sexe assigné à la naissance mais plus pour leur esprit. Et pour cela, de nombreux termes se font un peu plus connaître du grand public : les personnes bigenres s’auto-définissent comme appartenant aux deux genres, les gender-fluid oscillent entre les deux genres au gré de leur ressenti personnel, quant aux agenres, elles préfèrent n’utiliser aucune des deux étiquettes. On entend aussi plus de pronoms neutres comme ille, iel/yel, ael, shemale, … Ils sont différents et l’affirment. Voici donc 11 jeunes stars qui se considèrent comme non-binaires.

 

EZRA MILLER

Le jeune acteur a fait son coming out non-binaire en novembre 2018 mais n’a pour autant pas défini quel pronom il désirait employer. Questionné sur le sujet par The Hollywood Reporter, ce dernier a répondu :

Je ne m’identifie pas. Genre, on s’en fout de ça. Queer signifie juste non, je ne fais pas ça. Je ne m’identifie pas comme un homme, je ne m’identifie pas comme une femme. Je m’identifie à peine comme un humain. »

 

ezra-miller-11 stars-non-binaires-vivre-trans

 

JADEN SMITH

Le fils du célèbre Will Smith a fait parler de lui pour de nombreuses raisons, que ce soit pour ses traits « philosophiques », son éducation particulière, sa carrière d’acteur au talent souvent remis en question, à son amour pour la mode et les tenues « non conventionnelles » pour les hommes, pour ses déclarations étranges, pour son coming out et ses rétractations, … Bref la liste est longue. Mais ce qui est sûr, c’est qu’il sort des stéréotypes de genre et se définit plutôt comme genderfluid. Faisant parti des stars non-binaires, son identité fluctuante et ses goûts vestimentaires bien particuliers, il sait comment faire parler de lui. S’il a surpris autrefois, il est beaucoup plus accepté aujourd’hui et tente de faire bouger les diktats de la société à sa façon :

C’est pour que dans 5 ans cet enfant qui ira à l’école avec une jupe ne se fasse pas frapper et qu’il ne soit pas jugé par les autres élèves. J’encaisse pour que plus tard, mes enfants et la prochaine génération d’enfants pensent tous que certaines choses sont normales alors qu’elles étaient inattendues en mon temps” avait-il ainsi expliqué à Nylon Magazine en 2016.

 

jaden-smith-11 stars-non-binaires-vivre-trans

 

 

RUBY ROSE

On adore la très sexy Ruby Rose qui était fan de Justin Bieber. Ce style lui allait si bien qu’iel a réussi à faire frissonner des femmes cisgenres. Habituée des podiums et faisant partie ouvertement des stars non-binaires, elle a surtout marqué les esprits en 2014 avec un court-métrage où iel passait de femme à homme, et on peut dire que dans les deux cas, on craque pour iel. Interviewée par The Guardian à l’époque, l’actrice, qui utilise des pronoms féminins, avait expliqué comment sa perspective du genre a évolué avec le temps :

Pendant mon enfance, j’étais persuadée d’être un garçon. Je priais Dieu pour ne pas avoir de poitrine. Mais maintenant, je me sens comme un garçon mais je ne ressens pas cette impression que j’aurais dû naître avec des parties différentes de mon corps ou quelque chose dans ce genre. Tout dépend de la façon dont je m’habille, dont je parle, de mon apparence et comment je me sens, et ça me rend heureuse. J’évolue désormais dans une sphère plus neutre et j’en suis reconnaissante. »

 

 

AMANDLA STENBERG

Le coming out non-binaire de la jeune comédienne est assez récent aussi puisqu’il date de 2016. Dévoilant son homosexualité, elle déclara aussi ne pas toujours se sentir femme. N’étant pas encore à l’aise au début avec son genre, elle utilisait les pronoms they/them mais finalement, elle est revenue au pronom féminin, déclarant au Washington Post en 2018 qu’elle n’avait pas besoin d’en changer pour se sentir elle-même. BIen dans sa non-binarité, bien dans sa peau. 

 

AMANDLA STENBERG-11 stars-non-binaires-vivre-transAMANDLA STENBERG-11 stars-non-binaires-vivre-trans

 

SAM SMITH

Notre jeune chanteur est passé par une vraie transformation physique lorsqu’il a fait son coming out. Après avoir perdu beaucoup de poids, il se sent déjà mieux pour s’assumer complètement. Interviewé par le Sunday Times en 2017, il avait précisé à cette époque :

Je ne suis pas mâle ou femelle. Je pense que je flotte quelque part entre les deux. Et je me sens aussi bien femme qu’homme. Sur de nombreux aspects, j’ai une apparence féminine et j’ai parfois eu du mal à l’accepter. Peut-être que je ne suis pas un homme, peut-être que je ne suis pas une femme, peut-être que je suis juste moi-même et c’est très bien comme ça.”

Fin 2019, le chanteur avait également expliqué sur Instagram vouloir désormais utiliser les pronoms non genrés they/them : “Après une vie à être en guerre avec mon genre, j’ai décidé d’assumer la personne que je suis, à l’intérieur et à l’extérieur.” Il fait partie de ces stars non-binaires qu’on adore.

 

sam-smith-11 stars-non-binaires-vivre-trans

 

LACHLAN WATSON

Vous la reconnaissez peut-être, elle joue le jeune transgenre Théo dans les Nouvelles aventures de Sabrina. À l’instar de son personnage, Lachlan Watson revendique aussi sa non binarité et son côté queer. Elle en est venue à ce point après un parcours en plusieurs étapes où déjà à 13 ans, elle se définit comme lesbienne. Puis elle fit son coming out trans et enfin, elle se déclara non-binaire (prouvant ainsi que tout ne vient pas toujours d’un coup d’un seul). Elle expliqua son cheminement à MTV News ainsi :

C’est pour cette raison que j’appelle ça ‘la liberté de genre’ en opposition à la fluidité de genre, parce qu’au lieu d’osciller entre deux, trois ou quatre options, vous êtes juste libre. Je trouve ça magnifique de ne pas me limiter autant que je le faisais auparavant ».

 

LACHLAN WATSON-11 stars-non-binaires-vivre-trans

 

JANELLE MONÁE

Nous vous avions déjà parlé de la jeune et talentueuse chanteuse qui se déclarait non-binaire et pansexuelle. Elle en reparler ce janvier 2020 sur Twitter en officialisant son statut avec un gif d’un personnage non-binaire issu du dessin animé Steven Universe avec la légende : “Es-tu un garçon ou une fille ? Je suis une expérience.” 

 

janelle-monae-pansexuel-vt-vivre-trans-2

 

TOMMY DORFMAN

Encore un jeune acteur de série qui fait son coming out non-binaire et qui se retrouve sur Netflix. Pourtant aucun lien entre les deux (on plaisante). En tout cas, il s’assume. Dans un essai publié dans Teen Vogue en 2018, la vedette de la série 13 Reasons Why avait ainsi révélé :

Physiquement, biologiquement, je suis un homme et je n’ai jamais voulu changer ça. Pourtant, à l’intérieur, je suis considérablement plus femme. Mon esprit est plus féminin, cela même mon thérapeute a pu le comprendre. »

 

tommy-dorfman-11 stars-non-binaires-vivre-trans

 

ANGEL HAZE

Notre rappeuse non-binaire se qualifie elle comme agenre. Elle confia d’ailleurs en 2016 à The Evening Standard que peu lui importait le pronom qu’on employait pour la définir :

Si vous m’appelez ‘lui’ ou ‘elle’, ça n’a pas d’importance pour moi. Je me considère comme n’appartenant à aucun sexe. Je me considère comme une expérience. »

 

 

BRIGETTE LUNDY-PAINE

L’actrice de Atypical a préféré Instagram pour faire son coming out non-binaire en 2019. D’ailleurs, elle s’expliqua un peu plus longuement que certains en déclarant ceci :

Je suis non-binaire, je me suis toujours sentie un peu comme un garçon, un peu comme une fille, un peu comme aucun des deux. J’utilise les pronoms they/them depuis peu et je me sens bien. J’ai grave peur de vous l’avouer et de l’annoncer publiquement. Mais je pense que je le dois à moi-même et à tous ceux qui luttent avec leur genre. Si vous êtes non-binaires, commentez et célébrez qui vous êtes. Vous êtes beaux et entiers. »

 

brigette-lundy-paine-11 stars-non-binaires-vivre-trans

 

JONATHAN VAN NESS

Si vous êtes adepte de Netflix, vous l’avez certainement découvert dans l’émission Queer Eye. En 2019, il expliqua à Out Magazine que sa non-binarité évoluait avec le temps, et qu’il se sentait de plus en plus non-binaire au fur et à mesure qu’il prenait de l’âge :

Je suis du genre non-conforme. Il y a des jours où je me sens comme un homme mais d’autres jours où je me sens comme une femme. Je me suis toujours définis comme un homme homosexuel parce que c’est le seul label que je pensais devoir être. Chaque fois que j’ai l’opportunité de briser les stéréotypes de genre, je suis partant. Souvent, je pense que le genre est utilisé pour séparer et diviser. C’est cette construction sociale à laquelle je n’ai plus vraiment l’impression d’appartenir comme auparavant. J’ai toujours pensé ‘Oh, je suis un homme gay’ mais je sais que d’une certaine façon, je peux inspirer les petits garçons et les petites filles à s’exprimer et à être eux-mêmes.”

 

jonathan-van-ness-11 stars-non-binaires-vivre-trans

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*