Comment tu es devenue ma fille, un livre sur un enfant transgenre

Comment tu es devenue ma fille - vivre trans

C’est sous la forme d’une lettre adressée à sa fille de 13 ans que Carolyn Hays choisit de parler de son histoire. Celle d’une mère de famille dont l’enfant affirme très rapidement être une fille. Comment accompagner sa fille au mieux? Comment montrer son soutien et se mobiliser pour le bien être de sa fille malgré les épreuves ? C’est l’histoire émouvante de l’éducation d’un enfant transgenre, ou quand la famille résout un enjeu de société.

Rester positif

Dans cette lettre à sa fille transgenre, Carolyn revient sur un événement fondateur dans leur famille: le jour où les services de l’enfance sont venus frapper à la porte de sa maison. Et bien que ce livre commence par la phrase « cette histoire n’est pas une tragédie », on comprend vite que les enjeux de cet événement sont graves et vont retentir sur la vie de toute la famille pendant les années qui vont suivre. C’est donc l’occasion pour cette mère qui vit dans le sud des Etats Unis, d’expliquer concrètement ce qu’il s’est passé, pour mieux pointer du doigt les défaillances d’un système qui cherche à culpabiliser les personnes transgenres, à faire porter la responsabilité sur leurs parents et à briser des familles toutes entières. Car ce jour là, si le département des Enfants et des Familles a fait le déplacement, c’est suite à une plainte concernant la transidentité de sa fille. C’est le début d’un processus qui aurait pu mener les parents à la perte de la garde de leur enfant. S’en suivront des mois d’angoisse et un déménagement pour tenter de trouver un état un peu plus clément que celui du sud des Etats-Unis ou ils étaient installés. Cette première phrase donne le ton au reste du livre: malgré les choses très brutales et la réalité des violences subies par les personnes transgenres, il est important de mettre l’accent sur les changements positifs que cela a opéré au sein de sa famille.

Un récit à la deuxième personne pour sa fille

Cette histoire, Carolyn estime qu’elle se doit de la raconter à sa fille, car elles n’en ont parlé qu’une seule fois mais qu’elle a très peur que le sujet resurgisse de façon brutale dans leur vie. Elle souhaite aussi toucher un large public à travers ce récit personnel. Pour l’auteure, le choix d’écrire à l’attention de sa fille s’est presque imposé. Elle avait fait plusieurs tentatives pour raconter son histoire, mais s’était heurtée à chaque fois à la problématique du public. Plus le public est large et possède des degrés différents de compréhension des enjeux des transidentités et plus il est difficile de s’adresser à eux, de manière aussi large. Finalement elle a préféré inviter le lecteur en tant que spectateur à découvrir comment sa famille s’est réinventée autour de la transidentité de sa fille. Etant autrice de profession, écrire a toujours été une évidence pour Carolyn et un exutoire dans sa vie. Il était donc évident pour elle que cette histoire personnelle trouverait sa place dans un récit pas comme les autres. Elle voulait partager ce moment intense, beau et bouleversant. Elle attendra néanmoins que sa fille soit assez âgée pour lui donner l’autorisation de le publier et prendra la précaution de modifier les prénoms des protagonistes et les lieux de l’histoire afin de protéger son anonymat.

Des références à l’histoire

Au-delà de cette histoire personnelle que l’autrice souhaitait partager, c’est toute l’histoire de la transidentité qui se déroule au fur et à mesure des pages, avec des références aux peuples d’Amérique avant la colonisation, en Italie ou encore chez les Maoris. C’est surtout une façon pour l’autrice de tordre le cou à une idée reçue persistante qui est de croire que les transidentités sont un phénomène nouveau (pour ne pas dire un phénomène de mode). C’est aussi un moyen de mettre en lumière les personnes transgenres qui ont tendance à être « effacées » de l’histoire et auxquelles elle souhaitait rendre hommage. Ce livre est aussi d’occasion d’aborder la question de la religion, des différentes difficultés à surmonter et des combats à mener en tant que famille de personne transgenre, ou encore le racisme.

Comment tu es devenue ma fille, lettre à ma fille transgenre, Carolyn Hays, Flammarion, 416 pages, 12,90€

 

Retrouvez ce livre dans notre centre de ressources.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*