Yance Ford, premier réalisateur transgenre avec un film nominé aux Oscars

yance-ford-realisateur-producteur-transgenre-vivre-transyance-ford-realisateur-producteur-transgenre-vivre-trans

On vous a souvent présenté des actrices transgenres MtF. Il est temps de passer derrière la caméra et d’inverser les rôles. Découvrez Yance Ford, premier réalisateur transgenre FtM d’un film nominé aux Oscars.

 

yance-ford-realisateur-producteur-transgenre-vivre-trans-3

 

Né avec un sexe féminin, le réalisateur et producteur de cinéma américain Yance Ford est devenu en 2018 le premier réalisateur transgenre nommé aux Oscars dans la catégorie “Meilleur documentaire”. Il l’a été pour “Strong Island”, son documentaire sur le meurtre raciste de son frère quand Yance Ford avait 19 ans, l’acquittement de l’accusé mais aussi la réaction de la famille Ford endeuillée.

 

Yance Ford, une histoire commence

Yance Ford bouscule les codes et fait l’histoire grâce à la nomination de son documentaire Strong Island, aux Oscars. Grâce à lui, il devient le premier réalisateur transgenre d’un film nominé aux Oscars. Un exploit quand on connaît la faible représentation des personnes transgenres au cinéma, qu’elles soient devant ou derrière la caméra.

 

Dans ce documentaire, Yance Ford parle de sa propre famille, toujours marquée par la mort de son grand frère, fils ainé, William Jr, 24 ans, qui était enseignant. Tué par un mécanicien blanc de 19 ans en 1999, celui-ci a été acquitté par un jury, malgré les preuves. Un coup dur pour la famille qui devra vivre avec cette décision. Une preuve aussi supplémentaire du racisme et de l’inégalité qui règne entre les communautés aux Etats-Unis.

 

 

Examinant la mort violente du frère du cinéaste et le système juridique qui a permis à son assassin d’être libéré, ce documentaire interroge la crainte meurtrière et la perception racialisée et repense les dégâts au lendemain de la catastrophe, nous encourageant à changer.

 

Premier long métrage du réalisateur et producteur, le film a remporté le succès en 2017 avec le Prix spécial du jury au Festival du film de Sundance. Un signe encourageant pour le reste de la carrière de Ford.

 

Son parcours en deux mots

Ford est un bénéficiaire du programme de films / documentaires du Sundance Institute, un boursier de MacDowell Colony, un Creative Capital Grantee (Theo Westenberger Award) et a été présenté dans les 25 nouveaux visages du cinéma indépendant du magazine Filmmaker. Il est un ancien producteur de séries de POV, diplômé du Hamilton College et de l’atelier de production du Third World Newsreel.

 

yance-ford-realisateur-producteur-transgenre-vivre-trans-2

 

Le Guardian a déclaré à propos de ses débuts de réalisateur : “il y a quelque chose de différent à propos de Strong Island, cependant, un film caractérisé par une émotion brute et une colère calme, qui doit sûrement être considéré comme l’un des plus beaux documentaires de 2017.”

 

Il est devenu le premier homme ouvertement transgenre et le premier noir ouvertement transgenre à remporter un Emmy Award, ainsi que le premier cinéaste ouvertement transgenre à remporter un Emmy Arts Créatifs.

 

 

Pas le premier nominé aux Oscars

Il y a eu un autre artiste avant lui nominé aux Oscars. Un musicien, Anohni qui avait vu en 2016 sa chanson être nominée Meilleure chanson originale. Également Angela Morley, compositrice transgenre avait reçu deux nominations pour ses chansons The Little Prince (1974) et The Slipper and the Rose (1976). On n’oubliera pas non plus Paige Warner qui avait été honorée d’un prix pour son accomplissement technique.

 

En 2018, A Fantastic Woman a également remporté une victoire pour la représentation des trans aux Oscars. On se rappellera aussi le film du réalisateur Sabastian Lelio avec son personnage Marina, joué par l’actrice transgenre Daniela Vega, dans la catégorie Film en langue étrangère et qui parler de la lutte contre la discrimination au Chili. Une performance de l’actrice qui avait d’ailleurs été grandement acclamée par le public.

 

La représentation des personnes transgenres avancent dans le monde du cinéma mais il y a encore beaucoup de progrès à faire et on aimerait voir les acteurs et actrices dans un autre rôle que les clichés souvent véhiculés. Le fait qu’un réalisateur et producteur transgenre soit récompensé pour un film qui traite d’un autre sujet que cela laisse un peu d’espoir pour la suite.

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*