Vinny Ohh, le transgenre « Alien »

vinny ohh - alien - transgenre - vivre trans - 7

Si le monde du transgénérisme a ses « classiques », il a aussi ses « exceptions ». C’est le cas de Vinny Ohh, connu pour avoir dépenser beaucoup d’argent dans ses modifications corporelles afin de devenir un alien au genre neutre. Vivre Trans vous en dit plus…

 

vinny ohh - alien - transgenre - vivre trans

 

Peut-être connaissez-vous déjà Vinny Ohh, 23 ans, dont la presse a beaucoup parlé ces deux dernières années. Et pour cause ! Si certains ont d’étranges addictions comme celle de se transformer en poney, lui désire devenir un alien au genre neutre. S’il a subi une transition, cette dernière n’a rien à voir avec celles dont on a l’habitude de parler. Ce qui est sûr, c’est qu’il est vraiment unique en son genre.

 

« Ëtre un alien », un besoin d’exprimer son ressenti intérieur

VInny Ohh ne fait pas les choses à moitié, c’est le moins que l’on puisse dire. À tout juste 23 ans, originaire de Los Angeles, ce jeune américain affiche enfin qui il est grâce à un long parcours sur les tables des chirurgiens esthétiques.

 

 

Vinny Ohh, qui exerce ses talents dans le maquillage, ne se considère ni homme ni femme. «Je veux être un alien sans identité de genre, je veux que mon aspect extérieur reflète comment je me sens à l’intérieur», explique-t-il ou elle ou ni l’un ni l’autre, on ne sait plus très bien, à la Caters News Agency. Une envie qu’il a depuis ses 17 ans.

 

Plus de 50 000 dollars pour changer d’apparence

Vinny Ohh a fait le tour des plateaux TV américains, d’une part pour montrer sa nouvelle apparence, d’autre part pour le coût exorbitant de sa centaine d’opérations (au moins 110). Encore que…  Mais son but est atteint : ne pas être catalogué comme homme ou femme mais devenir un extra-terrestre sans genre. Rhinoplastie, gonflement des lèvres, des joues et des os du front, le travail effectué est impressionnant.

 

vinny ohh - alien - transgenre - vivre trans - 11

vinny ohh - alien - transgenre - vivre trans - 10

 

Devenir un alien : ablation des parties génitales

Il y a quelques temps, Vinny Ohh cherchait un chirurgien pour se faire retirer ses organes génitaux. Il prévoit de dépenser 160 000 dollars pour se faire retirer les parties génitales, les tétons et le nombril.

 

vinny ohh - alien - transgenre - vivre trans - 4

 

«Je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas enlever mes parties génitales qui n’ont rien à faire où elles se trouvent», a-t-il expliqué. Et celui qui dit «ressembler à un Martien» refuse que l’on pense qu’il veuille «devenir une femme».

 

vinny ohh - alien - transgenre - vivre trans - 7

 

vinny ohh - alien - transgenre - vivre trans - 8

 

«Je rêve d’être asexué et sans genre depuis mes 17 ans. Je suis allé voir de nombreux médecins pour voir si c’était possible, en vain», raconte-t-il. «Je ne veux pas que les gens pensent que je vais changer pour devenir une femme. Je peux vivre sans organe sexuel, alors pourquoi devrais-je avoir un pénis ou un vagin ? Je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas me faire retirer mes organes génitaux et ne plus rien avoir en bas».

 

Vinny Ohh a même un nouveau mantra : «Quand les gens me demandent comment je me décris, je leur dit “extraterrestre, dérangé, narcissique”, cela devient mon nouveau slogan.»

 

Un alien libre, unique et célèbre

Si Vinny Ohh fascine, il s’est cherché un moment avant de se trouver. Dans ses jeunes années, Vinny Ohh était devenu militant pour la cause LGBT, avant de réaliser que ce combat ne lui seyait pas.

 

vinny ohh - alien - transgenre - vivre trans - 12

 

«Au fil des ans, je me suis rendu compte que je n’étais ni gay, ni bi, ni trans, ni quoi que ce soit d’autre, je voulais juste être moi-même. Je le fais [ce changement, ndlr] pour inspirer le monde d’une certaine façon, je veux que les gens arrêtent de labelliser les autres et des les ranger dans des cases». Lui se définit comme un «extraterrestre bouillonnant et égocentrique».

 

vinny ohh - alien - transgenre - vivre trans - 13

 

Si sa métamorphose le rend heureux, qui sommes-nous pour juger ? Il assure recevoir de nombreux compliments, les gens étant très aimables avec lui et il adore ça :

«Je ne ressemble à rien de réel et les gens aiment ça. Quelques uns m’ont même dit qu’ils souhaitaient que leurs enfants soient comme moi, que je suis une inspiration pour ceux qui ne se sentent pas à leur place.»

«Parfois, on me jette des chariots de shopping ou me considère comme un objet sexuel mais je suis habitué à ne pas le combattre», a-t-il ajouté.

 

Vinny Ohh, participant de choix pour un show TV américain

C’est d’ailleurs pour cela qu’il a participé à un TV Show The Plastics of Hollywood,  qui met en scène une agence de talent qui prend en charge des accrocs de la chirurgie esthétique et leurs routes vers le succès. L’alien au genre neutre fait parti de l’aventure.

 

vinny ohh - alien - transgenre - vivre trans - plastics of hollywood

 

«Vinny appartient à une nouvelle génération d’individus qui veulent avoir l’air différent, dans 15 ans, des centaines de personnes voudront lui ressembler», a prophétisé Marcela Iglesias, productrice et présentatrice du show. Avant d’ajouter : «Nous sommes dans une ère où des gens veulent ressembler à des lézards, certains s’implantent des cornes dans le crâne, d’autres ont le visage entièrement tatoué comme le gars de Suicide Squad

 

vinny ohh - alien - transgenre - vivre trans - plastics of hollywood 2

 

«Nous voulons être la première agence qui traitera ces poupées humaines […] comme une partie normale de la société dans laquelle nous vivons actuellement», a expliqué Marcela Iglesias.

 

VInny Ohh, lui veut aller plus loin que montrer un « exemple », il veut voir les mentalités changer : «Mon but est de changer l’esprit de chacun au sujet des poupées humaines. J’essaie de réveiller les gens et de leur montrer que les genres n’ont pas d’importance et que nous devons juste être les meilleurs êtres humains possibles et les plus agréables les uns pour les autres.»

 

En attendant, vous pouvez toujours le suivre sur son compte Instagram.

1 Trackback / Pingback

  1. Plastics of Hollywood, le clan des poupées vivantes. - Vivre Trans

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*