Arrivée du passeport avec le genre X aux Etats-Unis

genre x sur les passeports US - vivre trans

Les Etats Unis sont décidément une terre de contraste. Alors que la loi « Don’t say gay » vient d’être votée en Floride, le passeport américain se dote d’un 3em genre X. Une façon pour les personnes non binaires et intersexes de pouvoir avoir enfin un genre qui leur correspond. Une simple formalité administrative qui représente une réelle avancée dans les droits des personnes LGBT.

Un genre neutre supplémentaire sur le passeport

Depuis le 11 avril, il est désormais possible pour les citoyens américains de choisir le genre X, proposé en complément du choix entre le genre masculin et féminin. Cette case indispensable est dédiée à toutes les personnes qui se situent sur tout le spectre de la non binarité de genre, ainsi que les personnes intersexes. En effet jusque’à présent l’obligation de choisir entre homme et femme uniquement posait un réel problème à toutes les personnes qui ne se définissaient ni complètement dans l’un ni dans l’autre. C’est tout le problème de la société basée sur une normativité de genre hétérosexuelle: vouloir faire rentrer tout le monde dans ces cases. Et de cette case découle de nombreux problèmes, à commencer par le regard des gens lorsque son expression de genre ne correspond pas à l’identité indiquée sur les papiers administratifs. Ceci pouvait causer des problèmes plus graves dans tous les domaines où il est nécessaire de présenter ses papiers d’identité (pour louer un appartement, ouvrir un compte en banque, aller voter…). Avec le passeport et son genre X, c’est la possibilité de voyager librement qui s’offre à toustes.

Une formalité simplifiée pour choisir son genre sur son passeport

On dénombre plus d’1,2 millions de personnes non-binaires aux Etats-Unis. Jusque’à présent, ces personnes n’avaient pas d’existence administrative. Désormais, au moment de faire son passeport, il est demandé de cocher la case de leur choix concernant leur genre: masculin, féminin ou x. Non seulement chacun est libre de cocher la case qu’il souhaite mais en plus, il ne leur est demandé aucun justificatif à présenter. On ne leur pose pas de question. La simplicité de cette démarche est donc également à noter et présage d’un meilleur traitement administratif de la communauté LGBT.

Une avancée spectaculaire

Officiellement, le premier passeport avec un marqueur X a été délivré aux Etats Unis le 27 octobre 2021. Et il n’est pas le fruit du hasard mais le résultat d’un véritable combat juridique mené par l’activiste intersexe Dana Zzyym. Iel était jusqu’alors obligé.e de choisir une case et donc de s’identifier comme homme ou femme. Cela lui aura pris 6 années, mais iel aura enfin réussi à obtenir son passeport au genre X. Iel explique avoir été très ému.e et avoir fondu en larmes au moment d’ouvrir l’enveloppe et de sortir son nouveau passeport avec le X tamponné en gras sous « sexe ». Iel explique: « J’ai maintenant un passeport qui correspond à ce que je suis vraiment et qui va me permettre de participer à des conférences internationales en personne sur le sujet et poursuivre le combat pour les droits des personnes intersexes. » C’est l’arrivée du président Biden qui a précipité les choses. Il a en effet, quelques mois après son élection, assoupli les règles de choix de genre sur le passeport. Puis, suite à la victoire de Dana Zzyym devant les tribunaux, le département d’Etat a annoncé la généralisation de l’option de choix avec le genre neutre pour 2022. Une belle victoire pour ce pays qui n’est pas le seul a avoir ajouté cette option sur un document d’état civil. On retrouve notamment l’Australie, l’Argentine, l’Allemagne, le Canada ou encore le Pakistan. On attend la même chose en France, mais compte tenu du gouvernement actuel, cela ne semble pas d’actualité.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*